Analyse et commentaires du Jugement du Tribunal de Dakar condamnant 7 personnes pour actes conte nature

Analyse et commentaires du Jugement du Tribunal de Dakar condamnant 7 personnes pour actes conte nature

La décision du Tribunal de Dakar condamnant à une peine d’emprisonnement de 2 ans dont 6 mois fermes 7 personnes interpellées par la police de Guédiawaye le 21 juillet 2015 à la Cité Alioune Sow, dans l’appartement privé de Sieur Youssoupha DIAKHATE et déférées au parquet près le même Tribunal, soulève de sérieuses questions de forme et de fond et entraine des conséquences dommageables que nous analysons et commentons dans les 5 points suivants après un rappel des faits.

Bref rappel des faits

Sur dénonciation de Dame Khady GUEYE, mère de Diogomaye SENE, des éléments de la police font irruption au domicile de Sieur Youssoupha DIAKHATE dit Youssou, interpellent 7 personnes et confisquent leurs objets personnels et produits pharmaceutiques . En effet, vers 17heures, six individus dont trois en uniforme et trois en tenue civile, accompagnés de deux femmes dont la mère de Diogomaye SENE, toquent à la porte du nommé Youssou et demandent si Diogomaye est à l’intérieur. L’interlocuteur qui ouvre la porte leur répond qu’il va se renseigner puis revenir vers eux. Inquiétées par le fait que Diogomayeet serait recherché par la police, cinq des personnes au sein de l’appartement essaient de prendre la fuite et se cachent dans la salle de bain du niveau supérieur de l’appartement R+ 1, selon leurs déclarations. Les éléments de la police qui n’ont pas attendu le retour de l’interlocuteur defoncent la porte et pénètrent dans la maison. Ils interpellent les sept et les conduisent directement au commissariat de la police locale pour un interrogatoire au terme duquel ils sont placés en garde à vue.

Le 23 juillet, après le délai légal de garde à vue, sous une couverture médiatique pour le moins sensationnaliste, les interpellés sont déférés au parquet pour inculpation. Le procureur, estimant alors le dossier suffisamment solide, décide d’inculper les sept personnes et fixe le dossier devant le Tribunal de Grande Instance de Dakar pour jugement après instruction à l’audience, plaidoirie des avocats de la défense et réquisitoire du parquet.

Devant la police lors de l’interrogatoire, tout comme au tribunal lors des différentes audiences, les accusés ont nié les faits mais, au final, la décision pour une peine d’emprisonnement est prononcée le 21 août 2015.